Tous les 18 mois environ, tous les élevages de poules (tous types confondus) sont vidés et les gallinacés sont envoyés aux abattoirs. Un sort qui émeut les amis des animaux. Pour ceux et celles qui veulent sauver ce petit animal à deux pattes, il existe plusieurs possibilités : on peut s’adresser directement à un éleveur ou alors faire appel à Thomas Dano, de l’association Poule Pour Tous.

« Nous avions une poule à la maison, chez mes parents, mais elle a été mangée par un renard, raconte-t-il. Alors avec mon frère, j’ai acheté, sur un coup de tête, 1 000 poules destinées à un abattoir. Mais au bout de six semaines, je n’ai pas réussi à les revendre. J’ai alors mis en place un réseau, c’est comme ça que Poule Pour Tous a vu le jour, en juillet 2017 », explique le président de l’association.

Pour ce jeune Nantais, l’idée de base était simple : « Nous souhaitions que toutes les personnes qui possèdent un jardin puissent accueillir des poules, recycler leurs déchets alimentaires et obtenir des bons œufs frais, tout en sauvant un animal de l’abattoir »

7 000 personnes recherchées en France

Aujourd’hui, le succès est au rendez-vous. Thomas envoie des poules à l’autre bout de la France et l’association dispose de 55 dépôts partout sur le territoire. « L’idée est d’arriver à 200 d’ici le mois de mars »poursuit Thomas.

Justement, Manon Dugas est l’une des sauveteuses. Dans sa prairie de Sérent, près de Ploërmel (Morbihan), elle a monté un poulailler avec des matériaux de récupération. À l’intérieur, il y a deux poules, un peu déplumées. « Elles sont moches mais d’ici quelques semaines elles auront repris leur plumage d’origine », sourit-elle.

Depuis quelques jours, elle a ouvert un dépôt de l’association Poule Pour Tous. « J’ai déjà sauvé un âne et des biquettes. L’idée est de développer une ferme composée d’animaux sauvés et d’accueillir ceux de l’association », ajoute Manon.

Alors comment sauver une poule d’un abattoir ? « Il suffit d’en commander une sur le site internet. Elle coûte 7 € et il faut ajouter le prix du transport de l’animal (2 € pour la première) dans un camion agréé. Les frais de port pour le transport danimaux vivants sont extrêmement élevés. Il faut compter 50 € pour faire voyager trois poules à travers la France dans les meilleures conditions de transport. Nous la livrons ensuite dans le dépôt de Manon, par exemple, et vous pouvez venir la chercher lors d’une journée dédiée », explique Thomas Dano.

Et l’association a besoin de contributeurs, puisque Thomas vient de récupérer 20 000 poules toujours destinées à un abattoir. « On cherche donc 7 000 personnes dans toute la France et de nouveaux dépôts. »

 

(Illustration : poulepourtous.com) 

 

 

Association Poule Pour Tous. Site internet : www.poulepourtous.com. Contact : Thomas Dano au 06 42 72 65 69 ou Manon au 06 58 55 11 92.